L’AGDIA renouvelle son image de marque et développe ses outils de communication et de développement grâce au soutien du Gouvernement du Canada, par le biais du Programme de préparation à l’investissement

L’Association de Granby pour la déficience intellectuelle et l’autisme (AGDIA) est très heureuse d’annoncer qu’elle a procédé à une refonte complète de son image de marque et de ses outils de communication grâce au financement en partie par le gouvernement du Canada, par le biais du Programme de préparation à l’investissement.

La subvention a permis à l’AGDIA d’améliorer son image de marque pour professionnaliser son approche de développement afin qu’elle obtienne une meilleure reconnaissance et puisse se positionner stratégiquement dans le milieu d’affaires de Granby. En plus de revisiter le logo, de refaire son site web et de développer un plan de communications annuelles, le financement permettra d’effectuer une étude de faisabilité du projet de création d’ateliers de travail en partenariat avec les entreprises de la région.

« Cet investissement est essentiel au développement de notre association qui doit diversifier son financement afin de remplir sa mission d’offrir une vie active et un travail stimulant aux personnes vivant avec une DI et/ou un TSA. Notre approche unique d’intervention nous amène aujourd’hui à tisser des partenariats d’affaires avec les entreprises de la région de Granby pour la création d’ateliers de travail adaptés aux besoins et réalités de nos membres », explique la directrice générale de l’AGDIA, Diane Dumont.

Depuis 2012, les options de travail pour les personnes vivant avec une DI et/ou un TSA à Granby ont dramatiquement été réduites faute de financement adéquat des organismes de la région, qui offraient à ces personnes des ateliers de travail supervisé. Depuis, ces personnes passent la majorité de leurs journées à leurs domiciles et plusieurs souffrent d’isolement.

Dans un contexte de manque de ressources, mais également d’augmentation de la demande pour des services, la direction de l’AGDIA a décidé de créer des ateliers de travail en partenariat avec les entreprises de la région, afin d’offrir un travail stimulant et valorisant aux adultes vivants avec une DI et/ou un TSA.

« Le projet découle du besoin exprimé des membres utilisateurs de l’organisme de générer une autonomie financière, briser l’isolement et contribuer au développement de la communauté. L’objectif du projet est de mettre à profit une main-d’œuvre actuellement inexploitée, tout en créant des partenariats d’affaires avec des entreprises de la région. On parle de contrats de sous-traitance industrielle, comme l’emballage, l’étiquetage, le triage et l’assemblage, » indique Mme Dumont.

À propos de l’AGDIA

L’Association de Granby pour la déficience intellectuelle et l’autisme (AGDIA) existe depuis 50 ans avec comme mission de favoriser l’intégration de ses membres par l’organisation de loisirs et d’activités récréatives et culturelles. Elle offre des services d’aide, de support et d’information aux membres et à leurs proches. Elle défend les droits et fait la promotion des intérêts en général des membres. Elle représente les membres auprès de divers organismes et sensibilise la population aux différences.

Elle collabore quotidiennement avec le CÉGEP de Granby à la formation d’étudiants au programme d’éducation spécialisée, ainsi qu’avec les intervenants du Centre de réadaptation du CIUSSS Montérégie et Estrie. L’organisme a développé et possède une cohorte d’intervenants spécialisés possédant une expertise unique à l’égard des personnes vivant avec une déficience intellectuelle combinée ou non avec un trouble du spectre de l’autisme.

À propos du Programme de préparation à l’investissement

Programme de préparation à l’investissement (PPI) vise à aider les organisations à vocation sociale (OVS), à améliorer leur capacité de participation au marché de la finance sociale et à renforcer leurs compétences en vue de prendre part à de nouvelles possibilités de financement.

Le Québec dispose d’une grande expérience en matière d’innovation sociale, notamment, en raison de la présence de nombreux réseaux économiques, communautaires et régionaux qui travaillent au sein d’un écosystème diversifié unique au Canada.

Lorsqu’il est question de stratégie nationale en innovation sociale, le Chantier de l’économie sociale a souvent fait valoir la nécessité d’identifier des mécanismes reconnaissant l’importance de l’économie sociale en la matière et l’expertise du Québec en ce domaine.

C’est dans ce contexte qu’en juin dernier, le Chantier de l’économie sociale a reçu le mandat de partenaires de financement par Emploi et Développement social Canada (EDSC) dans le cadre du Programme de préparation à l’investissement.

L’AGDIA souhaite développer le financement de son Programme PASTEL – Vers une vie active ! pour les personnes vivant avec une déficience intellectuelle et un trouble du spectre de l’autisme sur la plateforme La Ruche en Estrie.

L’Association de Granby pour la déficience intellectuelle et l’autisme (AGDIA) est heureuse d’annoncer le lancement de sa première campagne de financement participatif sur La Ruche – Estrie, du 11 novembre au 16 décembre prochain. L’objectif financier est de recueillir 15 000 $ par l’entremise des différents niveaux de contribution afin d’offrir des ateliers de travail et de mise en forme pour personnes vivant avec une déficience intellectuelle (DI) et/ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA).

Au total, 8 niveaux de contribution ont été mis en place, de 30 $ à 5 000 $, qui permettront notamment aux contributeurs de parrainer des personnes vivant avec une DI et/ou un TSA pour une journée d’activités ou pour leur 1er abonnement dans trois (3) disciplines sportives pour une année. Un objectif financier, qui, si atteint, sera bonifié d’un montant équivalent par le fonds Mille et Un pour la jeunesse, un partenaire de La Ruche. Plus précisément, cette campagne servira à acquérir des outils de travail et de l’équipement de sécurité pour les ateliers de travail comme des pinces, des gants, des lunettes de sécurité, des outils variés, des étagères et d’autres équipements, et de payer les inscriptions à des activités complémentaires pour les participants (piscine, cours de natation, karaté, Pilates, yoga, parcours Ninja, temps de patinoire, etc.)

La directrice générale de l’AGDIA, Diane Dumont, explique que « ces fonds nous permettront de mettre en place des ateliers de travail et de mises en forme pour offrir du travail aux personnes vivants avec une DI et/ou un TSA, afin qu’ils puissent s’offrir des activités et mener une vie active à la hauteur de leur potentiel. » Elle indique que l’organisme souhaite « combler le manque de services à l’endroit des adultes qui vivent avec une DI et/ou TSA en leur offrant la possibilité de prendre part à un programme unique. PASTEL leur permettra d’avoir une vie active, de se développer à leur plein potentiel, être fiers de travailler et sentir qu’ils ont une place dans notre société. »

Originalement, ce type d’ateliers de travail étaient offerts par un autre organisme de la région de Granby, mais depuis quelques années, le service n’est plus offert et les utilisateurs de ce service se sont retrouvés sans alternatives et souvent isolés à leur domicile avec peu de ressources pour mener une vie active.

Origines du projet : vie active

Le programme PASTEL est un Programme de formations et d’ateliers pour développer l’Autonomie, les habiletés Sociales, les techniques de Travail, suivre un Entraînement de mise en forme et avoir accès à des Loisirs. Le programme a pour objectifs de briser l’isolement des personnes vivants avec une DI et/ou un TSA qui ont des contraintes sévères à l’emploi et qui ont très peu de ressources pour mener une vie active.

Or le programme, des éducateurs spécialisés animent des formations qui visent à développer l’autonomie, les habiletés sociales et les aptitudes gagnantes requises en milieu de travail. Ils dirigent également des ateliers conçus pour enseigner des techniques de travail qui serviront aux participants :  à s’organiser, à travailler proprement et méthodiquement en toute sécurité dans leur milieu de travail et à contribuer au travail d’équipe en reconnaissant le rôle de chacun.

Un volet unique d’entraînement physique se greffe au programme afin d’inculquer de saines habitudes de vie aux participants. Il vise à améliorer leurs capacités physiques et leur endurance en les préparant à se retrouver dans un contexte de travail et d’efforts continus. Dans le cadre du programme, plusieurs activités de loisir sont également offertes afin de favoriser la socialisation et contribuer à l’épanouissement global des participants.

À propos de l’AGDIA

L’Association de Granby pour la déficience intellectuelle et l’autisme (AGDIA) existe depuis 50 ans avec comme mission de favoriser l’intégration de ses membres par l’organisation de loisirs et d’activités récréatives et culturelles. Elle offre des services d’aide, de support et d’information aux membres et à leurs proches. Elle défend les droits et fait la promotion des intérêts en général des membres. Elle représente les membres auprès de divers organismes et sensibilise la population aux différences. Elle collabore quotidiennement avec le CÉGEP de Granby à la formation d’étudiants au programme d’éducation spécialisée, ainsi qu’avec les intervenants du Centre de réadaptation du CIUSSS Montérégie et Estrie. L’organisme a développé et possède une cohorte d’intervenants spécialisés possédant une expertise unique à l’égard des personnes vivant avec une déficience intellectuelle combinée ou non avec un trouble du spectre de l’autisme.

Pour en savoir plus, abonnez-vous à la page Facebook de l’organisation.

Pour contribuer à la campagne de financement participatif : laruchequebec.com/pastel

Pour obtenir un complément d’information ou planifier une entrevue avec la directrice générale de l’AGDIA, communiquer avec :

Diane Dumont
(450) 372 0694
direction@agdia.org

L’AGDIA met en place un nouveau programme d’ateliers préparatoires à l’emploi pour les jeunes vivant avec une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme dans la région de Granby

L’Association Granby pour la déficience intellectuelle et l’autisme (AGDIA) est très heureuse d’annoncer la mise en place d’un programme de formations et d’ateliers de travail préparatoires à l’emploi pour des jeunes âgés de 15 à 30 ans, vivant avec une déficience intellectuelle légère (DIL) et/ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA). Ce programme permettra à des jeunes d’acquérir les compétences requises pour obtenir un emploi et de s’y maintenir, en plus de leur offrir un programme de mise en forme pour améliorer l’endurance et la capacité physique. Retenu à la suite de l’appel de projets du programme Jeunes en mouvement vers l’emploi (JME), ce projet est subventionné par le gouvernement du Québec dans le cadre de l’Entente de contribution Canada-Québec en appui aux jeunes du Québec, à laquelle participe financièrement le gouvernement fédéral, plus précisément par l’intermédiaire du volet régional de la Stratégie emploi et compétences jeunesse.

Ian Savage et Sabrina Tchadej inscrits aux ateliers dans les secteurs du service à la clientèle et de l’agroalimentaire.

Le programme d’Ateliers préparatoires à l’emploi (APE) offrira une alternative pour une dizaine de jeunes vivant avec une DIL et/ou un TSA qui ont fini l’école et qui ne sont pas prêts pour le marché du travail. Il s’adresse principalement à ceux qui ont vécu un ou des échecs en emploi et qui depuis restent à la maison, s’isolent et perdent leurs acquis. Le programme leur offre une formation pour laquelle ils seront rémunérés et valorisés, avec la certitude qu’ils pourront participer à la hauteur de leurs capacités tout en cheminant pour éventuellement se dépasser.

« Il est primordial d’assurer une relève forte, durable et diversifiée partout au Québec. C’est pourquoi votre gouvernement soutient des initiatives qui visent l’intégration et la rétention des jeunes sur le marché du travail, particulièrement lorsque ceux-ci présentent des obstacles à l’emploi. L’aide financière de 624 935 $ issue du programme JME dans le cadre du projet APE permettra de mieux préparer les jeunes ayant une déficience intellectuelle légère ou un trouble du spectre de l’autisme par un programme complet et adapté à leur réalité », explique M. Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie.

« Le gouvernement du Canada est fier de soutenir des programmes novateurs qui visent à aider les jeunes à réaliser leur potentiel et joindre le marché du travail. En ces moments difficiles, nous devons prendre toutes les mesures possibles pour soutenir les jeunes et les aider à tisser leur avenir. Le programme d’Ateliers préparatoires à l’emploi, financé dans le cadre de la Stratégie emploi et compétences jeunesse, est une belle occasion pour les jeunes vivant avec une déficience intellectuelle légère et/ou un trouble du spectre de l’autisme, de la région de Granby, d’acquérir des compétences et de recevoir la formation dont ils ont besoin pour s’intégrer au marché du travail, réaliser leur potentiel et entreprendre des carrières fructueuses » souligne l’honorable Carla Qualtrough, ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées.

« Le projet permettra aux participants de cheminer à leur rythme, de se construire physiquement et mentalement par la mise en forme, les formations et même les désensibilisations, pour développer leur estime de soi, leur capacité et leur fierté de participer au développement de leur communauté. Et lorsque les participants seront prêts, nos partenaires entameront une démarche avec notre conseillère en cheminement afin de jumeler ceux-ci avec un employeur pour effectuer un stage et au final, obtenir un emploi », explique Mme Diane Dumont, directrice générale de l’AGDIA.

Les activités du projet ont débuté en juillet et les ateliers préparatoires à l’emploi prendront leur envol en octobre 2020, dans le respect des recommandations de santé publique en temps de pandémie. Toutes les activités préparatoires se feront dans une partie des locaux actuels et disponibles de l’AGDIA jusqu’en février 2021, puis s’étendront dans les locaux élargis en mars 2021. Elles visent à inculquer aux participants l’exécution de tâches et l’acquisition des compétences nécessaires au maintien en emploi. Les jeunes peuvent s’inscrire tout au long de l’année selon les places disponibles.

Un projet mobilisateur en Montérégie

Diane Dumont, Directrice générale à l’AGDIA

Le volet d’intégration en emploi du programme pourra compter sur trois principaux partenaires : le Carrefour Jeunesse Emploi (CJE) des Cantons de l’Est, le SDEM SEMO Montérégie et le bureau de Services Québec de Granby. Ces derniers référeront des candidats qui doivent parfaire leurs compétences avant de pouvoir entrer sur le marché du travail et s’y maintenir. Cette démarche permettra d’établir un pont, par un transit temporaire favorisant le développement des participants, entre la fin des études du participant et la recherche active d’un emploi.

Complémentaire au système de l’éducation et au marché du travail, le programme APE offrira un lieu intermédiaire stimulant et propice au développement de compétences et d’aptitudes pour occuper un emploi dans les secteurs manufacturier et agroalimentaire, dans le service à la clientèle, en agriculture et dans l’entretien.

Afin de motiver les jeunes, l’AGDIA offrira aux participants une allocation de participation équivalente au salaire minimum, pour un maximum de 35 heures par semaine.